Mountain Trust Nepal

Mountain Trust Nepal

Your Home On Crete soutient depuis 10 ans le Mountain Trust, une organisation créée il y a dix ans avec le but de construire des écoles, des crèches, le support d'orphelinats et de centres communautaires au Népal.


Cela a commencé avec des amis et la famille, mais après un certain temps, les gens ont entendu parler de notre travail, ont pris contact et ont proposé de l'aide. C'est comme une pierre dans un étang - au début, l'ondulation est très petite mais elle grossit à mesure que le mot se propage.

Le Népal est une société ancienne composée principalement de peuples hindous et bouddhistes. En dépit d'être l'un des peuples les plus gentils et les plus hospitaliers, les Népalais ont des problèmes profonds.

L'énorme ampleur des inégalités entre castes, régions, groupes ethniques, sexes et autres groupes -fait que le Népal soit le 3ème pays le plus corrompu au monde -, a alimenté une guerre civile qui a coûté la vie à 13 000 personnes et provoqué d'innombrables blessures, enlèvements et meurtres de 1996 à 2006. Des centaines de milliers de personnes ont été obligées de fuir leurs villages pour se réfugier dans des villes plus grandes et plus anonymes.

Sur l'ensemble des 25,2 millions de Népalais, pas moins de 31% (soit 7,8 millions d'individus) doivent survivre avec moins de 0,73 euro par jour. Mais pas seulement pour un jour - tous les jours, toute l'année et d'année en année. Imaginez l'impact d'une naissance, d'un mariage ou d'autres événements médicaux sur vos finances si vous étiez à leur place. Plus de la moitié doivent vendre des terres ou du bétail pour pouvoir payer l'accouchement. Selon la Banque mondiale, 80% des Népalais vivent avec moins de 1,45 € par jour. Bien qu'il y ait des gouffres énormes entre la haute caste, les riches éduqués et les riches et la majorité des castes pauvres et la majorité des ouvriers agricoles, le PIB moyen par personne n'est que de 190 euros par an. (C'est environ le coût d'une heure de travail pour un informaticien britannique.) Qu'environ 15% de la population a quitté le pays pour trouver un travail bien rémunéré à l'étranger et envoyer des fonds pour nourrir leur famille.

La vie pour la plupart est très dure. L'espérance de vie moyenne n'est que de 60,2 ans et le taux moyen d'alphabétisation de la population âgée de 15 ans et plus n'est que de 56% (dans les zones reculées, l'alphabétisation peut être aussi faible que 10%). En moyenne, si vous êtes népalais et âgé de moins de cinq ans, vous avez 50% de chances d'être mal nourri. Si vous êtes une mère, mieux vaut ne pas donner naissance au Népal, car c'est l'un des pays les plus meurtriers dans lequel avoir un enfant. Toutes les 90 minutes, une mère meurt au cours de l'accouchement au Népal - entre 5 000 et 6 000 par an. Un nouveau-né au Népal sur quatre a un poids insuffisant (moins de 2,5 kg). Selon la Croix-Rouge, chaque année, 30 000 bébés meurent avant l'âge d'un mois et 50 000 avant l'âge d'un an. C'est un toutes les 20 minutes.

Et vous pensez que cela ne peut pas empirer? Eh bien, imaginez aussi certaines des autres pressions - telles que 5 000 personnes par an succombant à la tuberculose, des glissements de terrain pendant la saison des pluies ou un des réseaux routiers les plus dangereux du monde. Environ 30% des enfants passent leur enfance à concasser des pierres sur les lits des rivières pour gagner leur vie, fabriquant et transportant du sable pour la construction. Leurs parents dépendent des maigres revenus générés par leurs enfants et n'ont pas les moyens de les envoyer à l'école. Ils commencent à apprendre à écraser des pierres à l'âge de deux ans environ.

Your Home On Crete sponsorise actuellement environ 100 étudiants népalais qui seraient autrement exclus de l'accès à l'éducation. Nos sponsors ont littéralement changé des vies. Nous permettons aux sponsors d'aider les enfants népalais les plus démunis à aller à l'école. Ceux-ci incluent des orphelins et des enfants issus de familles riveraines (qui, sans aide extérieure, sont condamnés à casser des pierres pour construire du sable et du gravier au lieu d'aller à l'école - à partir de 18 mois), ainsi que les familles les plus pauvres et les plus démunies.